La peinture

Gesine Arps est une peintre qui est une fin en soi, elle ne peut être liée à une école ou à une période artistique, chacune de ses œuvres nous plonge dans son univers, au carrefour des différentes cultures qu'elle a découvertes.

Gesine Arps est une artiste unique dans sa production, elle peint dans une position de yoga, étendant la toile sur le sol, comme si l'art était la clé de l'ouverture et de la compréhension du monde. Ses œuvres ne laissent jamais place à la négativité : la positivité est l'essence joyeuse et colorée se libèrent des ses peintures et illuminent les observateurs. Dans chacune de ses peintures elle tente de transmettre une émotion, un message à travers un événement qu'elle a vécu personnellement mais qui est aussi imprégné de symboles qu'elle a découverts à travers les cultures qui l'ont touchée.

Elle est avant tout une peintre du XXIe siècle, qui se réapproprie le médium de la peinture, dont on dit qu'elle est morte dans les années 80 et 90. En fait, elle réinvente ce médium, la peinture sur toile n'est plus pour elle l'incarnation d'un moment précis délimité dans le temps et l'espace, mais une invitation au voyage. Les œuvres de Gésine ne sont pas compartimentées mais dialoguent entre elles. Sa contemplation iconographique est aujourd'hui inimitable dans le monde artistique. La recherche symbolique profonde ne se limite pas à la peinture figurative, mais contient la spiritualité, l'énergie tellurique, transmet la créativité. Elle est considérée comme une artiste thérapeutique, à travers la symbologie de ses peintures nous recevons des messages subliminaux positifs.

 

La recherche alchimique est une composante essentielle de l'art de Gesine Arps, qui créée sa proprie matière : à la base de la préparation, qui consiste en des couleurs à huile, elle mélange des fines couche de pigments, de poudre d'or, de lapis-lazuli et de poudre de cristal de manière à créer un effet merveilleusement lumineux et irisé. Sur cette base elle ajoute, enfin, les feuilles d'or et d'argent, qui représentent surement les éléments techniques les plus caractéristiques de son art. De même que les artistes italiens du Moyen-âge qui utilisaient le "Fondo Oro" pour pouvoir atteindre la dimension divine, elle appliques les feuilles d'or et d'argent sur la toile qui est ensuite peine partiellement. À l'aide d'acides, l'artiste réalise parfois des dessins géométriques sur la surface des feuilles d'or et d'argents qui en enrichissent davantage la texture. Ainsi, l'association de la lumière avec ces matériaux anodins donne aux œuvres de Gesine Arps une "vitalité lumineuse" tout à fait unique : observées à différents moments et depuis différents angles, chaque peinture révèle des nuances et des couleurs en mutation continue. Selon Gesine Arps, l'or, comme les yeux d'une personne, est le miroir de l'âme.

L'inclusion d'images abstraites en couleur dans les peintures figuratives de Gesine Arps fait référence à la relation entre l'éphémère et le banal, le sensoriel et le raisonné, l'humain et le divin. La recherche d'une symbolique complexe et d'un pluralisme des techniques reflète le monde intérieur unique de l'artiste. Riche en symbolisme et en messages, ses œuvres racontent et transmettent la lumière, les émotions fortes, la positivité et la joie qui enrichissent la vie quotidienne de ceux qui les possèdent.

Les peintures de Gesine ARPS racontent une histoire positive, qui parle à l'intuition du spectateur.  

Les courbes fluides semblent sortir de la toile et nous entourent de son énergie, nous attirant dans l'histoire. Les couleurs vives nous rappellent le soleil d'Italie, où vit l'artiste. L'humanité, le règne animal, la nature : elle prône l'harmonie de la vie en tant qu'unité.

Les plantes poussent droites et hautes en visant haut, les gens les regardent solennellement. Une créature aquatique avec des nageoires et un visage humain va dans l'eau, l'origine de la vie. Un corps humain tordu comme un serpent nous rappelle une pose de yoga. La silhouette qui ressemble à un grand arbre attend-elle une révélation surnaturelle, ou une illumination intérieure, ou est-elle en admiration devant la nature ? 
Des échelles pour transcender les dimensions, un lotus qui fleurit dans l'obscurité, des chevaux, des chiffres, des tours... Le monde de Gesine ARPS est rempli d'éléments apparemment aléatoires, mais ce ne sont pas des entités indépendantes.  Chacun d'eux crée une histoire avec des relations réciproques et une continuité. Et nous, les êtres humains, ne sommes qu'un de ces éléments.

 

Dans ces représentations symboliques de Gesine ARPS, nous pouvons fermement saisir l'influence du concept est-asiatique du Tao et du culte de la nature, ainsi que l'inspiration des mythes, de la philosophie occidentale, de l'histoire de l'art, du Tarot, de la Kabbale etc.

L'introspection de Gésine ARPS à travers l'acte de peindre lui permet probablement de relier son moi intérieur à l'univers comme elle le fait dans son yoga et sa méditation quotidienne. En plaçant les symboles sur la toile, elle visualise l'équilibre du monde comme elle le souhaite. Dans L'art du bonheur du Dalaï-Lama bouddhiste tibétain du 14e siècle, un personnage très vénéré par Gésine ARPS, il prêche la nécessité d'explorer la spiritualité au-delà de la religion. Ses œuvres sont pleines de ce message.

Contrairement à l'approche de la peinture occidentale, qui a développé le Réalisme en mesurant la relation positionnelle entre une personne et un objet d'un point de vue spécifique (c'est-à-dire la distance entre le point de vue de l'homme et le monde extérieur), l'expression de Gesine ARPS par des lignes, des plans et une composition dynamique sans "Chiaroscuro" ni perspective évoque une sensibilité japonaise dans laquelle les oiseaux, les poissons, les mouvements des personnes et les expressions du visage sont développés devant les yeux, en ignorant la distance entre le point de vue et l'objet. 

Dans les profondeurs de sa toile animée, il y a une paix sacrée. Cela pourrait être dû à ses procédés de travail extrêmement habiles, superposant différents médiums : acrylique, huile, pigment et parfois pièces en bois ou en plastique sur la feuille d'or ou d'argent appliquée à plusieurs reprises sur la première base de la toile, comme inspiré par les peintures de la Renaissance italienne dont l'artiste a été fortement impressionnée. 

 

Le vrai plaisir dans le travail artistique de Gesine ARPS est que, basées sur une profonde spiritualité et des techniques précises, ses créations dégagent toujours une légèreté agréable, comme celle d'un enfant. Chaque fois que nous apprécions son travail devant nous, sa brillance nouvelle remplit notre cœur de joie.

 

Mika Obata, 

d'après N. Miceli, Gesine Arps. Mirabilia, 110-111.

Il y a dans cette artiste une passion sauvage secrète qui remonte parfois à la surface, notamment dans la façon dont elle délimite ses figures immergées dans une sorte de monde magique, presque à l'intérieur d'une grotte, avec toute son ironie, sa grandeur et sa poésie. C'est une peinture à sa manière sensuelle et onirique ; rêve et sensualité se mélangent facilement. Le chromatisme précieux et l'imagination jouent un rôle fondamental dans son travail, la couleur explose de manière insinuante et pleine de séduction de l'intérieur, l'imagination exalte ses figures : la splendide Bird Woman (installation de métal et de tissu 400 x 200 cm), qui plane presque dans l'air, correspond à un rituel archaïque. L'enfance du monde sourit à travers ces inventions extraordinaires, parfois empreintes d'ironie. Le peintre fait ressortir ses souvenirs et ses rêves des profondeurs.

Janus Tratto, d'après le catalogue d'exposition “Europa” 

GA

© 2020 World Art Bridge